Que sont-ils devenu(e)s ? #2 Antonin Le Mée

Juin 19, 2018

Chaque année, vous partagez leurs idées !

Chaque année, vous nous posez cette question : “Que sont-ils devenu(e)s ?”

Alors on a décidé de vous donner des nouvelles de nos anciens intervenants !

Nous sommes allés à leur rencontre et le temps d’un instant, ils nous partagent ce qu’ils ont fait depuis TEDxRennes pour continuer à changer le monde !

Souvenez-vous de ce jeune homme qui abordait le sujet de la non-binarité, sur la scène de TEDxRennes en 2016 : Antonin Le Mée

Pourquoi avoir participé à TEDxRennes ?

“Parce qu’on me l’a proposé ! (rires)

Ce qui m’a motivé à participer à TEDxRennes, c’était d’y voir l’opportunité de diffuser mon message à un plus grand nombre ! Là, il y avait beaucoup de personnes réunies d’un seul coup donc je savais que j’allais pouvoir toucher une audience plus large. Et surtout que j’allais avoir une vidéo par la suite.

Je pense aussi que ce qui a pu me motiver à y participer, c’est de savoir que mon sujet allait être différent de ce qu’il y avait pu avoir aux précédents TEDxRennes. Il y avait vraiment un double enjeux, le premier : porter mon message à un public plus vaste et le second : apporter une nouvelle vision à l’équipe de TEDxRennes.”

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

“D’un point de vue militant, la vidéo du talk a été un outil qui m’a permis de faire valoir le message que je voulais transmettre, en le diffusant plus facilement.

Après, il n’y a pas vraiment eu de changements importants dans ma vie personnelle… Une anecdote quand même : un jour j’étais sur un site de rencontres et l’autre personne avec qui je discutais ne comprenait pas trop ma sexualité… donc je lui ai envoyé le lien de la vidéo ! A ce moment-là, je me suis rendu compte que je n’avais pas anticipé le fait que le talk pouvait avoir un but informatif ! En plus ce que j’apprécie beaucoup, c’est que les informations que j’ai transmises publiquement sont des propos que j’ai validé moi-même. C’est-à-dire que c’est moi qui ai la maîtrise de ces mots de A à Z. Ce ne sont pas des informations que l’on a sorti de leur contexte… “

 

Qu’as-tu fait depuis ton passage à TEDxRennes ?

“J’ai adopté un chat ! (rires) Non, plus sérieusement, j’ai accédé au poste de Président de la Fédération LGBT (Lesbiennes, Gay, Bisexuels, Transgenres) de Rennes, depuis Février dernier.

J’ai aussi eu plus de sollicitations pour participer à des conférences. Entre autres, j’ai pu participer au BreizhCamp qui propose des conférences sur l’informatique, un endroit qui regroupe de nombreux développeurs : mon domaine d’activité. Donc je pense que indirectement, TEDxRennes a contribué à cela, parce que ça a été l’occasion de rentrer dans des sphères où je n’aurais jamais pu aller auparavant, et qui maintenant viennent me chercher !

Et puis, je continue toujours mon engagement en tant que militant, mais en étant beaucoup plus impliqué sur le volet Santé.”

Quel est ton meilleur souvenir à TEDxRennes ?

“J’ai plein de souvenirs ! Mais ce que je retiens surtout, c’est la cohésion avec les coachs ! On peut se reposer sur eux, c’est vraiment agréable ! On a l’impression d’être dans une équipe, elle même dans une équipe ! Parce qu’il y a tous les bénévoles de Bretagne ID Large qui sont là, avec nous ! Mais moi, j’avais les meilleurs coachs (rires) !”

 

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

“Je n’ai pas vraiment un plan de carrière dans la tête, je suis toujours à 200 à l’heure dans ce que je fais donc je vais continuer… et quand je serai fatigué, j’arrêterai !” (rires)

Un petit mot pour la communauté TEDxRennes ?

“J’espère qu’avoir participé à TEDxRennes a permis de bouger les choses sur le sujet des personnes transgenre ! Et c’est très bien que l’équipe de TEDxRennes s’emploie à changer le monde, en prenant part aux actions qui peuvent être menées pour faire évoluer la société.

Je rajouterais que lorsqu’on participe à TEDx, on est confronté à un tas de questions, à plein de petites “passerelles”. Ça cogite dans nos têtes, et en sortant de la salle, le public se demande : “Qu’est-ce que cela a comme impact dans ma vie ? Dans mon association ?”… Pourtant, de retour dans notre quotidien, je trouve que parfois il manque un peu de réflexion… de croisements d’idées… c’est un peu dommage…”

 

Share Button