Que sont-ils devenu(e)s ? #5 Louis Mayaud

Juil 12, 2018

Chaque année, vous partagez leurs idées !

Chaque année, vous nous posez cette question : “Que sont-ils devenu(e)s ?”

Alors on a décidé de vous donner des nouvelles de nos anciens intervenants !

Nous sommes allés à leur rencontre et le temps d’un instant, ils nous partagent ce qu’ils ont fait depuis TEDxRennes pour continuer à changer le monde !

Aujourd’hui, nous vous donnons des nouvelles d’un homme qui a participé au TEDxRennes 2016 : Louis Mayaud 

Pourquoi avoir participé à TEDxRennes ?

“J’y ai vu plusieurs perspectives. La première c’était qu’en tant que scientifique, je pouvais communiquer vers un public pour leur faire passer un message d’innovation ! Cela me permettait aussi de montrer que l’on peut innover réellement, utilement sans avoir à nécessairement vendre du rêve… TEDx est un très bon exercice pour faire comprendre qu’en restant dans le réel et le concret, on est quand même capable de parler d’innovations extraordinaires, concrètes et pratiques. Il n’est plus strictement nécessaire de raconter des histoires pour faire parler de la science !

Et puis comme d’autres intervenants, c’était un challenge personnel ! C’est une vraie performance de parler devant des centaines de personnes et c’est aussi une opportunité unique d’apprendre. En plus, j’ai eu envie d’apprendre avec l’équipe du TEDxRennes, ils sont vraiment intéressants et ils proposent un parcours de formation très adapté !”

Qu’est-ce que cette expérience t’a apporté ?

“Mon expérience à TEDxRennes m’a donné une occasion unique d’échanger vers un public large et un réel accomplissement qui me donne confiance pour la suite ! Maintenant, je me mets moins la pression pour mes interventions parce que je sais que je peux le faire !

Après, la vidéo est pas mal regardée et les gens viennent m’en parler de temps en temps. Certains partenaires l’ont visionné et ont une image plus élevée de nos projets. »

Qu’as-tu fait depuis ton passage à TEDxRennes ?

« Le projet a énormément évolué ! Pendant la préparation du TEDxRennes, on a démarré les essais cliniques. Cette étude est en train de s’achever et nous avons déjà pu observer et quantifier des changements cérébraux statistiquement significatifs chez les participants ce qui est une première mondiale. Nous publierons les résultats cliniques en Septembre. Depuis, nous avons reçu l’autorisation de mise sur le marché d’un dispositif médical (marquage CE class IIa) et tout s’est enchaîné.

Entre temps, on a mené une étude pilote, réalisée avec un groupe de mutuelles, sur les lombalgies chroniques auprès des patients multi-résistants. En plus de 3 mois, on a eu des résultats extraordinaires d’un point de vue clinique et on s’est également aperçu que les changements semblaient durer dans le temps (à 6 et 12 mois) ! Nous sommes en train de répliquer cette étude pour en confirmer les résultats.

Et maintenant je suis aux Etats-Unis pour y développer l’activité et les perspectives sont belles.”

Quel est ton meilleur souvenir à TEDxRennes ?

“Le premier souvenir qui me vient, c’est la montée sur scène. C’est un moment intense et plein de pression. On se retrouve devant 1 000 personnes et on sait que le public attend beaucoup de nous. On a envie d’être à la hauteur mais paradoxalement, il y a une pression assez “saine”, avec l’environnement bienveillant qui est tout autour de nous : autant l’équipe avec laquelle on se prépare, que le public, qui est là pour prendre du plaisir. On profite de cet instant et on se rend compte que les gens applaudissent !”

“Ce qui m’a marqué aussi, c’est tous les échanges que j’ai pu avoir avec les autres intervenants de qualité… mais qui étaient aussi stressés ! (rires). On partage des moments difficiles tous ensemble.

C’est vraiment ce mélange de pression dans un contexte agréable qui a rendu ces moments uniques !”

Quels sont tes projets pour l’avenir ?

“J’espère pouvoir continuer à contribuer au transfert vers les patients de technologies médicales innovantes qui ont du sens à travers des projets industriels et cliniques. J’aimerais aussi développer aux Etats-Unis ce que l’on a mis en place pour les douleurs chroniques, parce que là-bas il y a un réel enjeu sociétal : La sur-prescription des opioïdes pour le traitement de la douleur a conduit à une épidémie d’addictions. Les overdoses qui en résultent ont, pour la première fois dans l’histoire contemporaine d’un pays, fait baisser l’espérance de vie aux États-Unis. Avec cette technologie, nous offrons une prise en charge non-médicamenteuse de la douleur qui va contribuer à la gestion de cette crise.”

Un petit mot pour la communauté TEDxRennes ?

“Ne changez pas ! Continuez de donner du plaisir aux gens ! Restez dynamiques, ouverts et bienveillants !”