Retour sur l’expérience d’Ezra à TEDxRennes

Ezra est beatboxer mais il est aussi directeur artistique de la compagnie Organic Orchestra, spécialisée dans le spectacle vivant et la création autour d’outils techniques qui varient. Il est monté sur la scène de TEDxRennes en 2016 avec un talk intitulé : “Que veux-tu faire quand tu seras grand ?”

Nous sommes allés à sa rencontre pour qu’il nous raconte comment il a vécu l’expérience et pour en savoir plus sur son actualité.

Connaissais tu les conférences TED et TEDxRennes avant de rejoindre notre aventure ?

Pas vraiment, je connaissais surtout les vidéos TED. Et puis j’avais eu la chance de monter sur la scène de TEDxGrenoble quelques mois auparavant pour présenter B-Glove, le gant musical.

 

Comment ça s’est passé quand on t’a proposé de faire TEDxRennes en 2016 ?

C’était pour moi une superbe opportunité. C’est vraiment valorisant qu’un beau jour on t’appelle pour te proposer de t’exprimer à un événement comme TEDxRennes. Ca veut dire que ce que tu fais intéresse d’autres gens. Et j’ai eu la chance que cette opportunité se présente à moi 2 fois !

 

Et alors, que retiens tu particulièrement de ton expérience TEDxRennes ? 

Je me souviens que l’ensemble de l’équipe était super impliquée, autant sur les sujets évoqués et l’accompagnement des speakers que sur la création de lien avec le public et la communauté de TEDxRennes. 

Le retour du public est immédiat et quelque chose de très fort se produit pendant l’événement. Malgré un lieu qui peut être perçu comme assez impersonnel (en 2016, un grand hall de parc des expositions), on a face à soi un public avec une superbe attention. 

Et personnellement c’était pour moi un exercice particulier, où je m’exposais plus que d’habitude en m’exprimant sur un sujet qui n’est pas lié à mon activité. J’en retiens beaucoup de positif. 

 

Comment s’est passée la préparation, le coaching comme on l’appelle chez nous ?

Le coaching est dense et suit une méthodologie assez précise. Dans un premier temps, je dois avouer que ça ne me plaisait pas trop de rentrer dans un format de préparation imposé. Mais au fur et à mesure que le travail avançait, j’ai compris tout l’intérêt de l’exercice proposé. C’est une chouette opportunité de formation à la prise de parole et, très concrètement, ça m’a appris à éclaircir mon discours. 

 

Le jour J est vite arrivé. Comment as-tu vécu l’événement ?

Au-delà de mon talk, ce que je retiens c’est les autres intervenants ! J’ai adoré rencontrer des personnalités avec des caractères forts, des visions assumées, des parcours riches et des postures que je n’oublierai pas. Je pense notamment à Antonin Le Mée, dont la prestation sur scène m’a impressionné. 

Et puis on échange finalement assez rarement avec des gens sur ces sujets qui comptent, et encore moins avec celles et ceux qui les portent avec une telle force. J’ai eu le sentiment d’appartenir à un monde qui bouge. 

 

4 ans plus tard, quelle est ton actualité ?

Je travaille sur un spectacle intitulé “Oniri 2070” qui verra le jour en mai prochain et qui, comme son nom l’indique, se déroule en 2070. Dans ce spectacle, composé de musique d’images et d’entretiens documentaires, nous interrogerons la vision du monde dans lequel nous vivrons dans 50 ans. 

concert dubreka6
concert dubreka12

Et l’une des particularités de ce show porte sur sa capacité à jouer en totale autonomie. Même si nous utilisons des technologies contemporaines comme la musique amplifiée , la vidéo, ou les arts numériques, nous produisons chaque jour l’électricité nécessaire au spectacle et usons au maximum de mobilités douces (voile et vélo). Amener le public à vivre des expériences multisensorielles dans des espaces sauvages comme une plage, une forêt, ou une friche industrielle, voici la vision que l’on veut partager des spectacles du futur.

 

Un grand merci Ezra pour cette interview ! On espère te retrouver dans le public du prochain TEDxRennes, le 18 septembre au Liberté.

Share Button